« Belly Western, histoire d’un don d’ovocytes » s’expose au CHU de Nantes.

Au printemps 2015, j’ai commencé à m’intéresser vaguement au don d’ovocytes. Mais ça n’était pas encore le moment. Et puis, quelques mois plus tard, l’idée s’est inscrite plus profondément dans ma tête. J’avais envie d’en savoir plus. Et c’est ainsi qu’en juin 2015, je suis allé pour la première fois dans un CECOS qui, par chance se trouvait tout près de chez moi. Mais ce que je ne savais pas, c’est que le don d’ovocytes n’était pas encore ouvert aux personnes sans enfant. Et j’ai dû patienter quelques mois encore avant de pouvoir enfin entamer les démarches pour réaliser ce projet qui me tenait à coeur.
Et à force de devoir patienter, l’envie de faire un don d’ovocytes devenait une idée fixe.

Je me disais que c’était une drôle d’idée d’ailleurs, que de vouloir faire un don d’ovocytes alors même que je n’avais pas d’enfant… Alors, au fil de l’eau, j’ai écris, j’ai dessiné, pour comprendre, garder une trace, me souvenir et documenter de ce qui allait devenir une aventure humaine hors-norme. Et puisqu’elle était hors-norme et rare, il fallait
la raconter et la partager, c’est ainsi qu’est né « Belly Western Project ».

Puis, récemment, j’ai été accueilli par Dr Thomas Fréour et Dr Sophie Mirallié, médecins du service AMP et CECOS du CHU de Nantes pour exposer une série de dessins, objets, photos et images accumulés tout au long de mon parcours. Cette exposition directement inspirée de mon expérience personnelle de « donneuse » évoque cette démarche si particulière et encore trop confidentielle qu’est le don d’ovocytes et rend compte de cette aventure humaine, féminine, intime et passionnante qui m’a traversé.

L’exposition « Belly Western, histoire d’un don d’ovocytes » est visible
jusqu’au 11 octobre 2019 au coeur du service AMP-CECOS du CHU de Nantes (entrée libre et gratuite).

Quelques prises de vue de l’exposition:

Merci à Nadège, référante nantaise de l’association Collectif BAMP! pour sa visite le jour de l’accrochage de l’exposition.

Plus d’infos sur l’exposition:
> https://www.chu-nantes.fr/belly-western-histoire-d-un-don-d-ovocytes-91898.kjsp

Le projet:
> Belly Western Project.com
https://twitter.com/donneuseovocyte
https://www.facebook.com/BellyWesternProject

Je tiens à remercier personnellement Dr Thomas Fréour et Dr Sophie Mirallié pour la confiance qu’ils m’ont accordé ainsi que toute l’équipe du service AMP et CECOS du CHU de Nantes pour son accueil chaleureux. Merci à vous tous.tes!

Projet de loi relatif à la bioéthique – débat de l’article 3

Le 12 septembre, la commission spéciale Bioéthique a examiné l’article 3. Cet article traite de l’accès aux origines pour les personnes issues d’un don, ce qui va impliquer de grands changements pour les donneurs.


Mémoire : « La levée de l’anonymat des donneurs de gamètes »

Dans le cadre de son master 2, Clément Tincuff a rédigé un mémoire de recherche dont le sujet était « La levée de l’anonymat des donneurs de gamètes ».

Comme nous avons apprécié ce mémoire et que nous pensons qu’il peut intéresser d’autres donneurs, nous avons décidé de le publier avec l’autorisation de Clément Tincuff et de Madame Anne-Marie Leroyer.

Télécharger le mémoire au format PDF

Mémoire de Clément Tincuf au format PDF

Nous avons demandé à Clément Tincuff de présenter un peu son mémoire et de nous indiquer ce qui l’a motivé à choisir ce sujet.

Il s’agit d’un mémoire de recherche sur « La levée de l’anonymat des donneurs de gamètes » écrit, sous la direction de Madame Anne-Marie Leroyer, dans le cadre de mon Master 2 Personne et famille de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (rendu le 3 juin 2019).

J’ai décidé de travailler sur ce sujet car les questions sur la bioéthique (PMA, GPA..) et l’accès aux origines m’intéressent tout particulièrement. Travailler sur ce sujet était donc pour moi une opportunité de se pencher sur ces thèmes, mais également d’apporter des réponses à un sujet d’actualité. Je voulais avant tout faire un mémoire ayant une utilité, et qui apporte un éclaircissement sur un sujet actuel.


Mon mémoire intervient ainsi dans le cadre de la réforme des lois de bioéthique à venir. Son but est de poser le droit actuellement en vigueur pour en tirer les avantages et inconvénients afin d’envisager une éventuelle réforme. Pour cela, une première partie est dédiée au principe de l’anonymat des donneurs de gamètes consacré en droit français et ses inconvénients. Une deuxième partie porte ensuite sur la levée de l’anonymat en droit comparé afin d’envisager les différentes solutions envisageables pour lever l’anonymat. Enfin, une troisième et dernière partie évoque les inconvénients potentiels d’une levée de l’anonymat, et ce vers quoi devrait, selon moi, se tourner le droit français.

Georges David, un médecin du XXème siècle

La Procréation Médicalement Assistée est pratiquée en France depuis de nombreuses années. Les dons de spermatozoïdes se pratiquaient notamment dans les cabinets privés de gynécologie.

Le professeur Georges David qui s’intéressait à la prise en charge de l’infertilité masculine, avait pu constater que certains gynécologues pouvaient avoir des pratiques peu éthiques et parfois peu respectueuses des règles sanitaires (l’insémination se pratiquait avec du sperme frais). Les tarifs pratiquaient par les gynécologues pouvaient parfois être onéreux.

Les premiers CECOS (Centres d’étude et de conservation des œufs et du sperme humains) sont apparus en France en 1973. Il s’agit à cette époque de structures associatives (ils font aujourd’hui partie du service public) travaillant dans des hôpitaux publics.

Le professeur Georges David est considéré comme étant celui à l’origine des CECOS. Il nous a malheureusement quitté le 22 décembre 2018.

Capture Facebook CECOS

Nous vous proposons de visionner le film « Georges David, un médecin du XXème siècle ». Ce film de la réalisatrice Jackie Bastide datant de 2016 montre l’incroyable parcours original et riche du Pr David faisant apparaître l’humanité de sa démarche médicale et comment cette démarche a su être à l’origine de plusieurs avancées médicales. Les deux interviewers sont Bernard Jégou et Pierre Jouannet.

Amendements de l’article 3

La commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la bioéthique vient de terminer les auditions et va à présent s’attaquer à l’étude des amendements.

Les donneurs de gamètes et d’embryons sont principalement concernés par l’article 3 de la loi. Nous vous proposons un résumé de certains de ces amendements en lien avec les donneurs.

1) Il est demandé de recueillir également le consentement du conjoint.
Amendements : 53, 240, 687, 1064, 1460

2) Création d’un registre des donneurs qui permettra entre autre d’éviter les serials-donneurs.
Amendements : 419, 530, 1410
(nous y sommes favorables)

3) Proposition d’interroger les anciens donneurs pour recueillir leur consentement.
Amendements : 422, 590, 1419 et 1989.
(nous y sommes favorables)

4) Proposition de faire une campagne de sensibilisation sur la possibilité pour les anciens donneurs de donner leur consentement.
Amendements : 585, 591, 887 et 1610.
(nous y sommes favorables)

5) Possibilité pour les donneurs de laisser au moment de leur don toute information de leur choix.
Amendements : 596, 876, 1330, 1408, 1539 et 2007.
(nous y sommes favorables)

6) Autoriser le donneur à connaître le nombre de personnes issues de son don.
Amendements : 879, 880, 1347, 1571, 1572, 1573, 1615, 1834, 1951 et 1985.
(nous y sommes favorables)

7) La commission aura une mission d’accueil, d’accompagnement, d’information et de soutien.
Amendements : 1259, 1328 et 1957.
(nous y sommes favorables)

8) Possibilité pour les parents de l’enfant issu d’un don d’accéder à certaines données non identifiantes du donneur.
Amendements : 1614 et 1853.
(nous y sommes favorables pour les données médicales)

9) Le fait de communiquer l’identité du donneur ne permettra pas de créer un lien de filiation.
Amendement : 1832
(nous y sommes favorables)

Téléchargement de ces amendements au format PDF

J’aimerais faire un don de spermatozoïdes, comment faire et à qui s’adresser ?

En France, le don de gamètes (ovocytes, spermatozoïdes) et l’accueil d’embryons sont, selon les 3 grands principes du don de gamètes, volontaires, gratuits et altruistes.
Le don de gamètes et d’embryon sont géré en France par les CECOS
(Centre d’étude et de conservation des oeufs et du sperme humains). 

Pour faire un don de spermatozoïdes, il faut donc se rendre dans l’un des CECOS présent en France. Pour trouver le CECOS le plus proche de chez vous, rendez-vous sur la carte interactive ci-dessous et disponible sur le site www.dondespermatozoides.fr

https://www.dondespermatozoides.fr/les-centres-autorises/

Pour être candidat au don de spermatozoïdes, il faut:

• Avoir entre 18 et 45 ans.

• Être en bonne santé.

  • Attention, il faut bien être conscient qu’être en « bonne santé » ne suffit pas pour pouvoir être accepté comme donneur, il vous faudra d’abord passer plusieurs étapes d’analyses médicales et notamment un bilan génétiques pour vérifier que vous n’êtes pas porteur d’une anomalie grave que vous pourriez potentiellement transmettre à l’enfant qui pourrait naitre de votre don.
    Donc, gardez bien en tête qu’il est important d’avoir un maximum d’informations sur les pathologies que pourraient avoir les membres de votre famille (et cause de décès le cas échéant). Avant de vous engager dans les démarches, nous vous conseillons de consulter la liste des pathologies excluantes ou des « facteurs cumulatifs de risques » que nous avons publié dans un précédent article. Nous insistons sur ce point pour vous éviter un sentiment d’échec en cas de refus. Il faut donc comprendre que, malgré la motivation et l’envie d’aider, toutes les personnes qui se présentent dans les CECOS pour faire un don de gamètes ne sont pas toujours acceptées. 

À noter: Depuis le décret d’application du 13 octobre 2015, ll n’est plus obligatoire d’avoir au moins un enfant pour être candidat au don de gamètes*.
Les hommes qui n’ont pas d’enfant sont donc autorisés à se porter candidats pour faire un don de spermatozoïdes.

*(Ce décret autorise donc également les femmes sans enfant à se porter candidate au don d’ovocytes).

Nous vous proposons de lire attentivement la brochure de l’Agence de biomédecine qui expliquer en détail les démarches et les différentes étapes du don de spermatozoïdes: 

Brochure Agence de biomédecine – Page 1 (couverture)
Brochure Agence de biomédecine – Page 2
Brochure Agence de biomédecine – Page 3
Brochure Agence de biomédecine – Page 4
Brochure Agence de biomédecine – Page 5
Brochure Agence de biomédecine – Page 6

Pour terminer, nous vous proposons le témoignage d’un donneur qui a effectué son don de spermatozoïdes dans les années 2000.

Si vous souhaitez plus d’informations, notre association reste à l’écoute et disponible pour toutes vos questions. Informer et sensibiliser le grand public à l’intérêt du don de gamètes et d’embryon est notre priorité.

Pour nous contacter, plusieurs moyens à votre disposition:

Par mail : contact@donsdegametes-solidaires.fr
Sur Facebook: /donsdegametessolidaires
Sur Twitter: #DonsGametes

Par courrier :
Association Dons de gamètes solidaires
6 rue du Château des Rentiers
Boite aux lettres 2
75013 Paris

Auditions du 3 septembre 2019

La commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la bioéthique a auditionnée aujourd’hui à 11h30 divers professionnels de la PMA.

Audition commune :
• Pr Nathalie Rives, présidente de la Fédération des Centres d’Études et de Conservation des Œufs et du Sperme (CECOS), responsable du CECOS Rouen Normandie, cheffe du service du laboratoire de biologie de la reproduction – CECOS, CHU Rouen Normandie,
• Dr Florence Eustache (CECOS Jean Verdier, Paris),
• Dr Véronique Drouinaud (CECOS Paris Cochin),
• Mme Valérie Benoit, psychologue (CECOS Nice),
• Pr Michaël Grynberg, chef du service Médecine de la reproduction et préservation de la fertilité, Hôpital Antoine-Béclère,
• Pr Thomas Freour, chef du service de Médecine et Biologie du développement et de la reproduction, CHU de Nantes,
• Pr Rachel Lévy, vice-présidente de la fédération Biologistes des Laboratoires d’Étude de la Fécondation et de la Conservation de l’œuf (BLEFCO)

Campagne d’information du Collectif Bamp!

Notre association a été récemment contactée par le Collectif Bamp! pour nous faire part de leurs propositions concernant le prochain projet de loi bioéthique.

Nous avons lu dans le détail les différentes propositions du Collectif Bamp! et nous soutenons la majeure partie des revendications énumérées.

Bien que nous saluions cette initiative, il a été décidé de ne pas apporter notre signature à cette campagne pour préserver l’indépendance de notre association vis-à-vis de différents points sur lesquels nous ne nous prononçons pas. Cependant, il nous semble important de relayer cette initiative pour permettre à chacun.e de la lire et ainsi de se faire sa propre opinion.

Précisons que même si nous ne nous prononçons pas sur certaines propositions de cette campagne, ces différents points pourront, nous l’espérons, faire l’objet de différents échanges et discussions en collaboration étroite avec le Collectif Bamp! dont nous saluons par ailleurs le travail et l’engagement mené depuis plusieurs années. 

Retrouvez la campagne du Collectif Bamp! ici:

https://www.factio.org/campagne/42/POUR_une_loi_de_bioethique

N’oublions pas que les questions bioéthiques, bien que parfois complexes nous concernent toutes et tous et chacun.e doit pouvoir accéder librement à l’information pour enrichir sa réflexion et partager son point de vue de manière éclairée.

Venez nous rejoindre !

Venez nous rejoindre
Nous rejoindre en tant que sympathisants
Notre association est encore très jeune et nous avons encore des démarches administratives à accomplir comme ouvrir un compte bancaire. La gestion des adhésions est pour l’instant un peu compliquée (impossible de payer par chèque ou par virement) mais les choses devraient être plus simples dans quelques semaines quand nous disposerons d’un compte bancaire. C’est la raison pour laquelle, nous préférons que vous patientez un peu avant d’adhérer.
En attendant, vous avez aussi la possibilité de rejoindre l’association en tant que sympathisants !

Les témoignages
Les membres de l’association (adhérents ou sympathisants) qui le désirent peuvent témoigner sur le site de leur expérience relative au don (en donnant par exemple leurs motivations, raconter comment s’est passé le don, dire si le don a été discuté avec leurs conjoints/enfants/famille/amis/collègues, leurs éventuelles réflexions sur le don, etc.).

Nous pensons que ces témoignages peuvent être utiles à d’autres donneurs qui pourraient se poser des questions.

Je précise que les témoignages de ceux qui ont voulu être donneurs mais qui ne sont pas allés au bout de la démarche, sont également utiles.

Pour ces témoignages, il est également possible de mettre des images et photos d’illustration.

Tenir des stands
Lors d’événements en lien avec la PMA et le don de gamètes, il est souvent proposé aux associations d’avoir un stand. Si des membres de l’association sont motivés, la tâche consisterait donc à tenir un stand. Un flyer de l’association pourra être proposé, ainsi que la documentation de l’agence de la biomédecine, ainsi que toute autre documentation en lien avec le don.
Le fait que ce soit des donneurs qui fassent la promotion du don de gamètes est symboliquement important. Le donneur pourra bien entendu renseigner sur les aspects réglementaires du don, mais en plus, il pourra raconter sa propre expérience.

Soutenir d’autres donneurs
Le parcours d’un donneur n’est pas forcément évident et il se peut se poser des questions avant, pendant et après son don. Nous pensons qu’il faut essayer d’aider tous les donneurs qui en feraient la demande.

Par exemple, si une femme envisage de se lancer dans un parcours de don d’ovocytes mais qu’elle se pose des questions (par exemple, elle se demande si cela est douloureux), il serait bien qu’elle puisse rencontrer une donneuse de l’association qui saura lui répondre honnêtement et avec bienveillance.

Plus nous aurons de membres dans toute la France et plus il sera facile de permettre des rencontres.

Réflexion avec les CECOS, l’Agence de la biomédecine et le ministère de la santé
L’objectif de la réflexion serait d’essayer d’améliorer le parcours des donneurs. Cette réflexion pourrait se faire en coordination avec les CECOS, l’agence de la biomédecine et le ministère de la santé.

Par exemple, serait-il envisageable que les donneurs disposent d’une autorisation d’absence de leur travail pour se rendre à un rendez-vous médical en lien avec leur don ? Ne faudrait-il pas envisager une indemnité financière pour les donneuses d’ovocytes ?
Ne pourrait-on pas envisager de valoriser les donneurs en leur remettant un diplôme comme cela se fait déjà pour le don du sang ?

Nous pensons également que notre association pourrait être source de propositions dans le cadre des campagnes de communication et d’informations sur le don.

Questionnaire sur les donneurs
En 2019, les CECOS ont lancé une étude portant sur les personnes issues d’un don, ainsi que sur leurs parents. Nous pensons qu’il serait intéressant de faire quelque chose de similaire avec les anciens donneurs.

Le travail à mener consisterait donc à réfléchir aux questions pertinentes à poser aux donneurs. Il faudrait également trouver un chercheur susceptible de mener cette étude, il faudrait aussi trouver une source de financement (l’agence de la biomédecine ?) et également convaincre les CECOS d’apporter leur assistance.

Travail de communication
Le travail de communication consisterait à contacter des médias (télés, journaux et radios) pour leur proposer de faire un sujet sujet sur le don de gamètes. S’ils ont besoin du témoignage d’une donneuse ou d’un donneur, on pourrait les aider à trouver un donneur ayant le profil recherché.

Divers experts
Je pense que ce serait bien que l’association dispose de quelques experts susceptibles de pouvoir répondre aux diverses interrogations des donneurs. Dans l’idéal, il faudrait un expert en psychologie, un expert juriste et un expert médical. L’expert médical serait particulièrement utile pour renseigner les donneuses d’ovocytes.

Travail de relecture
Ce travail serait destiné à une personne douée en français qui aurait pour mission de relire les textes de l’association et de corriger d’éventuelles fautes.

Relations internationales
Si un membre a le temps de le faire, cela pourrait être intéressant de savoir si d’autres pays ont des associations de donneurs de gamètes et d’embryons, et si oui, d’établir un lien avec elles.

Relations associatives
La France a la chance de compter de nombreuses associations en lien avec le don et cela pourrait être intéressant d’avoir des relations avec elles. Chaque association a son domaine d’expertise qui lui est propre et le fait de travailler tous ensemble permettrait de plus facilement trouver des idées pour améliorer la PMA avec don.

Apport d’idées
Chaque membre peut bien entendu soumettre ses idées, remarques et propositions.

Artistiques
Si un membre est bon en musique, il peut composer quelque chose en faveur du don.
Si un membre est bon en dessin, il peut faire des illustrations ou un BD en lien avec le don.
Si un membre est un peu artiste, il peut faire des oeuvres/expos en lui avec le don.

Conclusion
N’hésitez pas à nous rejoindre. Nous sommes persuadés que vous trouverez votre place dans l’association et que vous pourrez faire quelque chose qui vous plaît.

Entretien avec le député Jean François Mbaye

Nous remercions le député Jean François Mbaye d’avoir bien voulu s’entretenir avec nous ce jeudi 29 août 2019.
Association Dons de Gametes Solidaires avec le depute MBAYE