[Registre des dons] Donneurs ayant fait plusieurs dons

Avant 1994, la loi ne fixait pas de limite au nombre d’enfants par donneur, ce qui fait que certain donneurs ont permis plus de 100 naissances. Un même donneur pouvait pendant plusieurs années faire des dons dans un cabinet privé de gynécologie.

Prenons l’exemple d’un donneuse qui aurait fait un premier don d’ovocytes en 2015 à 29 ans, puis un second en 2018 à 32 ans. Elle décide en 2025 de permettre aux personnes issues de son don de connaître son identité et il lui faut donc renseigner le registre des dons de gamètes et d’embryons. La question que l’on pourrait se poser est donc de savoir si elle doit donner les information de 2015 ou de 2018. En réalité, il lui est demandé de renseigner le registre avec ses informations de 2025.

Il faut cependant garder à l’esprit que le donneur dispose d’une grande liberté pour renseigner ses données. Aussi, le donneur ancien régime qui a fait plusieurs dons de gamètes a parfaitement le droit de renseigner les informations de son choix. Par exemple, un donneur de 80 ans qui est à la retraite a le droit d’indiquer qu’il était dans la catégorie socio-professionnelle des cadres.