Bonne année 2021

Nous vous présentons nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Nous souhaitons que toutes les personnes actuellement engagées dans un parcours de don de gamètes puissent le mener à terme dans de bonnes conditions.

Nous espérons que la France ne se retrouvera pas dans le futur en pénurie de gamètes. Avec le projet de loi bioéthique, l’AMP devrait s’ouvrir aux couples de femmes et aux femmes célibataires, ce qui pourrait augmenter le besoin de gamètes. Le droit d’accès aux origines pourrait avoir pour conséquence de modifier le profil des donneurs et pour l’instant, il y a une incertitude sur le nombre de donneurs qui répondront présents.

Le projet de loi bioéthique va introduire une forme de rétroactivité du droit d’accès aux origines. Nous espérons que cela se fera dans le respect des anciens donneurs de gamètes.

Trêve des confiseurs

Nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d’année !
L’association se met en pause quelques jours et nous serons de retour début janvier 2021. Merci, à l’an prochain et d’ici là… portez vous-bien !

Je profite de ce message pour parler un peu de l’année 2021.
En janvier 2021, notre préoccupation sera le projet de loi bioéthique qui va revenir en seconde lecture au Sénat. Nous espérons que les sénateurs prendrons en considération les droits des donneurs de gamètes afin d’écrire un texte équilibré.
Nous aimerions beaucoup réaliser un ouvrage destiné aux donneurs et nous allons travailler dessus durant l’année 2021. L’ouvrage devrait être rédigé par un professionnel connaissant bien les problématiques des donneurs.
Le nouveau vice-président de l’association a de nombreuses idées pour l’association et nous allons voir ce qui peut être mis en place.
L’agence de la biomédecine prévoit une campagne ambitieuse sur le don de gamètes en 2021 et nous prévoyant de la relayer.
Nous allons aussi continuer de répondre aux questions des donneurs qui nous contactent. Avec le projet de loi de bioéthique qui devrait être adopté durant l’été 2021, nous nous attendons à davantage d’appels de donneurs qui souhaiteront vouloir davantage d’informations.

Nouvelle composition du bureau

Une assemblée générale extraordinaire de l’association Dons de gamètes solidaires s’est tenue le 15 novembre 2020. Émilie Goubert a indiqué que pour des raisons personnelles, il ne lui était plus possible d’assurer sa mission de présidente de l’association. Suite à sa démission de son poste de présidente, un vote a été organisé afin de renouveler le bureau de l’association. Frédéric Letellier et Sylvain Pion ont été élus respectivement président et vice-président de l’association.

Nous remercions chaleureusement Émilie Goubert pour son engagement et sa contribution importante au développement de l’association.

Loi de bioéthique : retour sur le « contrat d’anonymat » passé avec les donneurs de gamètes

La journaliste Laureline Dubuy a écrit le 3 août 2020, l’article « Loi de bioéthique : retour sur le « contrat d’anonymat » passé avec les donneurs de gamètes »

Lien : https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Loi-bioethique-retour-contrat-danonymat-passe-donneurs-gametes-2020-08-03-1201107579

Nous remercions la journaliste d’avoir aimablement donné la parole à Frédéric LETELLIER, vice-président de l’association.

Radio classique du mardi 28 juillet 2020

Frédéric LETELLIER (vice-président de l’association Dons de gamètes solidaires) a pu s’exprimer le mardi 28 juillet sur Radio Classique afin de faire savoir qu’il est favorable au droit d’accès aux origines.

Lien de l’émission : https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/matinale-de-radio-classique/journal-de-7h30/

A écouter à partir du 4 minutes.

Reportages BFMTV

Reportages réalisés par la chaîne BFMTV le lundi 27 juillet 2020.


Télécharger la vidéo


Télécharger la vidéo


Télécharger la vidéo (autre fichier vidéo)

Article « Rester anonyme ou pas ? Réponses de donneurs de gamètes »

Le journal libération a publié le 28 janvier 2020, l’article « Rester anonyme ou pas ? Réponses de donneurs de gamètes ». Cet article est signé par la journaliste Eloïse Bussy.

Adresse de l’article : https://www.liberation.fr/france/2020/01/28/rester-anonyme-ou-pas-reponses-de-donneurs-de-gametes_1775553 (format PDF)

Visuel article

Extrait de l’article :

Jeudi, à l’occasion de l’examen du projet de loi bioéthique, le Sénat a souhaité laisser aux donneurs la possibilité de choisir s’ils souhaitent ou non que leur identité soit révélée aux enfants issus de leurs dons.

Le Sénat a abordé jeudi, durant l’examen du projet de loi bioéthique débattu depuis le 21 janvier, la question de l’anonymat des donneurs de gamètes et l’accès des enfants issus d’un don à leurs origines. Regretté par certaines associations militantes, comme PMAnonyme, l’anonymat du don de sperme et d’ovocytes est en vigueur en France depuis 1994. Le Sénat a décidé de laisser le choix aux nouveaux donneurs : ils pourront accepter ou non que leur identité soit révélée. Les anciens donneurs devraient, eux, être recontactés pour fournir ou non leur accord.

Mais qu’en pensent les principaux intéressés, ceux qui ont déjà donné ou s’apprêtent à le faire ? Accepteraient-ils de réaliser ce geste sans la garantie de l’anonymat ? Seraient-ils prêts à ce que les enfants issus de leur don puissent connaître leur nom, voire les rencontrer, comme l’a fait le militant Arthur Kermalvezen, qui avait retrouvé son géniteur grâce à un test ADN ? L’Assemblée s’était, elle, prononcée en première lecture pour la révélation systématique de l’identité des futurs géniteurs à la majorité de l’enfant. Les deux institutions approuvent en revanche le fait de transmettre aux enfants des éléments «non-identifiants», comme les antécédents médicaux. L’assemblée étudiera à nouveau la question en deuxième lecture en avril. Nous avons recueilli l’avis des anciens et futurs donneurs sur ce projet de loi.

Meilleurs vœux !

Bonne année

Nous vous souhaitons une très bonne et heureuse année 2020 !

Nos souhaits pour cette nouvelle année sont :
– Augmentation du nombre de donneuses et de donneurs de gamètes
– Que les parcours de dons se déroulent au mieux pour les donneurs
– Que la nouvelle loi de bioéthique soit porteuse de progrès pour toutes les parties impliquées dans la PMA avec don (donneuses/donneurs, bénéficiaires du don et personnes issues du don).